Zifou Non classé La formation initiale taxi

La formation initiale taxi


Chaque jour, près de 20,000 chauffeurs de taxi traversent le territoire français. La carrière de taxi indépendant est parfois confondue avec celle d’un chauffeur de VTC, mais elle est beaucoup plus réglementée. Il ne suffit pas d’avoir un permis de conduire pour travailler comme chauffeur de taxi. Avant d’opérer comme chauffeur de taxi, vous devez compléter la formation de conduite (transport de passagers). 

L’attestation de chauffeur de taxi professionnel est la qualification la plus cruciale dont vous aurez besoin pour commencer ce métier passionnant. Pour ce faire, vous devez d’abord suivre une formation initiale au taxi afin de mieux vous préparer aux nombreux examens (évaluations théoriques et pratiques) de la Chambre des métiers et de l’artisanat.

Qu’est-ce que la formation initiale Taxi ?

La formation initiale Taxi aide les futurs chauffeurs de taxi à passer les différents examens d’admissibilité requis pour obtenir un certificat de capacité professionnelle de chauffeur de taxi (CCPCT). De plus, en suivant cette formation, vous pourrez recevoir une carte professionnelle de chauffeur de taxi.

Son programme, qui est enseigné par des formateurs experts, permet aux étudiants de s’inscrire aux examens d’admission (test de conduite, tests spécifiques). Ils sont divisés en deux étapes:

  • Un critère d’admissibilité commun : il tient compte de la réglementation du transport public particulier des personnes, c.-à-d. le T3P, la maîtrise des règlements nationaux et locaux, la gestion et la sécurité routière.
  • Un test d’admission mené par un jury, qui comprend une phase de conduite, une phase de relation client et l’utilisation d’équipement spécialisé. 

Conditions d’accès pour participer aux examens du CCPCT

Pour conduire un taxi, vous devez avoir un permis de conduire de classe B et être en bonne santé physique, pour subir un examen médical obligatoire. Cela ne suffit pas, vous devez également n’avoir jamais été reconnu condamner auparavant. Les futurs chauffeurs de taxi doivent avoir un casier judiciaire vierge pour se qualifier pour ce poste.

Le conducteur de taxi éventuel doit également présenter des pièces justificatives (carte d’identité nationale, preuve de résidence, etc.) afin de s’inscrire à tous les examens écrits et oraux (examen théorique, examen pratique)

Quelles sont les différentes compétences à acquérir lors de la formation initiale taxi ?

Obtenir une formation de base Taxi vous permet d’acquérir beaucoup d’expérience dans le secteur du transport de passagers. Les aspirants chauffeurs de taxi reçoivent les outils dont ils ont besoin pour réussir dans l’industrie du taxi.

Ils se penchent d’abord sur la réglementation de certaines formes de transport public de personnes. Il s’agit de comprendre toutes les lois (code des transports, dispositions du code) qui se rapportent aux principaux types de transport public, en particulier les taxis et les VTC. D’autre part, le candidat est enseigné toutes les restrictions de taxi spécialisés, tels que ceux concernant la facturation de course et l’autorisation de stationnement.

Il y a ensuite la sécurité routière, qui fait partie de la formation des conducteurs. Elle vous permet de comprendre les règlements du Code de la route, comme la signalisation, les attitudes de conduite et l’exigence de porter une ceinture de sécurité. Les risques associés au taux d’alcoolémie, au stress, à l’utilisation d’appareils électroniques et à la prise de médicaments. Ils sont tous des facteurs à prendre en considération. 

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Related Post